Archive for novembre, 2015

Aide MakeSens et multicouche

L’architecture structurée multicouche permet le découpage organique des sections qui composent un logiciel de gestion. Chacune des couches correspond à un découpage ayant des tâches bien précises. Le respect des relations entre les couches sont très importantes et suis les principes d’une architecture distribuée.

C’est également découpage des composants en fonction des rôles et responsabilité des chacune couches lors de la programmation. La méthodologie multicouche s’insère efficacement dans une architecture distribuée n-tiers. Elle permet de bien compartimenter chacune des couches pour assurer une structure organique efficace.

MakeSens est basé entièrement sur le principe de l'architecture structuré multicouche.

Couche de l'interface utilisateur

Cette couche représente l’interface utilisateur.  Elle peut être de différentes technologies.

  • Mobile
  • Web
  • Application de bureau

Les systèmes d’informations sont confrontées au changement de technologies d’interfaces utilisateur, soit par les différents fureteurs, les interfaces riches, les différents types d’appareil (tablette, téléphone intelligent, portable, etc..). Il est important d’optimiser la réutilisation le plus possible afin d’être en mesure de s’intégrer rapidement face aux besoins d’évolution et de changement.

Couche de présentation (logique)

La couche de présentation est chargée de la gestion des événements et de la synchronisation subséquente devant être effectuée entre le modèle (les données par le biais de la couche service) et la vue. Il reçoit donc les événements déclenchés par l’utilisateur et amorce les actions à effectuer.

Couche de présentation (Modèle de vue)

Le modèle de vue définie la structure nécessaire des données et inter-action entre l’interface utilisateur et les données du modèle métier.

Couche d'accès au métier

La couche d’accès au métier permet d’abstraire l’accès aux opérations des processus métier et de faciliter l’intégration.

Couche d'exposition du métier

La couche d’exposition créer l’abstraction avec la couche d’affaire pour exposer seulement les opérations accessibles.  Dans une architecture distribuée et contient la technologie de communication, comme par exemple WCF (windows communication foundation)

Couche de processus d'affaires

La couche métier correspond à la partie fonctionnelle de l’application. Son rôle est donc d’implémenter la logique de celle-ci et de décrire les opérations qu’elle effectue sur les données (le modèle). C’est également elle qui contient les règles de gestion et de contrôle du système, par exemple les règles de validation d’affaires. Cette couche reçoit des données d’entrée depuis la couche service et retourne les résultats appropriés suite au traitement métier via les processus d’affaires.

Couche de transformation (mapping)

La couche de transformation (mapping) est celle responsable de la traduction du modèle objet vers le support de données et vice-versa. Elle se veut une couche d’abstraction fournissant des entités en sortie (pour les opérations d’obtention) ou les recevant en entrée (pour les opérations d’ajout, modification et suppression). Ainsi, l’appelant de cette couche n’a pas à se soucier du support sur lequel les entités sont enregistrées ou de comment elles sont obtenues.

Couche du modèle

Contient l’ensemble de la structure de l’information du système. Le modèle doit être accessible par l’ensemble du système et elle transporte l’information en provenance de la couche de données transformé par la couche de transformation.

Couche support de données

La couche de données est la couche inférieure de l’architecture multicouche. Elle représente le support de données où sont conservées les entités. Tel que mentionné précédemment, il n’existe pas de restriction particulière quant à ce support de données. Il peut être, d’une base de données relationnelles, d’une base de données orientée-objet, d’un entrepôt de données, de fichiers sur disque, du résultat d’un appel à un service web externe, ou tout autre support de données permettant de réaliser la persistance des entités.

Pourquoi MakeSens?

Efficacité

Pourquoi MakeSens ?

Point de vue affaire

MakeSens c’est une plus grande qualité des logiciels, des coûts de production, d’entretien et d’évolution moins élevés pour un retour sur investissement plus rapide.

Point de vue projet

Facilitateur pour les projets Agiles, MakeSens offre une meilleure estimation du temps des tâches, facilite le travail des collaborateurs, simplifie le suivis d’avancement des activées et offre une plus grande précision sur l’échéancier.

Point de vue technique

  • Stabilité  technique.
  • Facilite la maintenance et l’évolution
  • Standardisation des architectures et du code source
  • Facilite la réutilisation
  • Offre une grande robustesse
  • Intégrable avec Multi-Technologies
  • Offre une grande pérennité de vos systèmes
  • Facilite le travail des collaborateurs

Pourquoi un framework de développement ?

Un Framework ressemble à une boîte à outils incluant un mode d’emploi. Il est composé de deux parties; d’un côté une bibliothèque de classe, de l’autre une architecture logicielle. C’est un environnement qui est une base de travail pour développer des applications logicielles.

ACCÉLÉRER LES DÉVELOPPEMENTS

La plate-forme de développement doit fournir un point de départ pour le développement de vos applications, ce qui permet d’avoir rapidement à votre disposition la structure de base de vos développements. Le point de départ fourni par la plate-forme de développement doit notamment inclure les mécanismes récurrents de vos applications, comme la gestion des erreurs,  leur journalisation, les composants de connexion à la base de données et la communication inter-système.

NORMALISER LES DÉVELOPPEMENTS

La plate-forme de développement vous permettra de construire toutes vos applications avec les mêmes technologies, les mêmes normes et les mêmes méthodes. Ceci est un point crucial pour les développements informatiques de l’entreprise : n’importe lequel de vos collaborateurs pourront ensuite très facilement intervenir sur une application (développement, débogage, maintenance et évolution…).

AUGMENTER LA ROBUSTESSE DES APPLICATIONS

La plate-forme de développement s’appuie sur des composants techniques et sur une méthodologie maintes fois éprouvée. Les composants techniques utilisés de développement en développement ont gagneront forcément en robustesse. Il en est de même des méthodes et des normes, qui s’affinent au fil du temps. La plate-forme de développement devient donc de plus en plus robuste et fiable.

Comme la plate-forme de développement prend en charge en grande partie le code et les éléments techniques, les collaborateurs auront de moins en moins de code « purement technique » à écrire et pourront se concentrer sur les règles métiers.

SUPPRIMER LES PROBLÈMES TECHNIQUES

La plate-forme de développement doit prendre en charge les parties plus techniques et ardues des développements. La majorité des problèmes et du temps perdu, le sont malheureusement à cause des problèmes techniques liés au manque d’expérience et de mauvaise technologie initiale. On ne peut effectivement pas passer outre certains de ces points puisque la plate-forme de développement ne peut pas avoir réponse à tout, mais l’intérêt d’une plate-forme de développement est de pouvoir capitaliser sur ces difficultés et de s’enrichir au fur et à mesure.

AMÉLIORER LA MAINTENANCE DES APPLICATIONS

La plate-forme de développement étant de plus en plus robuste, la plupart des problèmes techniques sont traités directement par le celui-ci et les collaborateurs n’ont plus qu’à maintenir la partie métier ou interface des applications.

De plus, tous les collaborateurs utilisant la plate-forme de développement seront à même d’intervenir assez rapidement et assez facilement sur toute application qui aurait été développé, et ce,  en respectant cette même plate-forme.